Gabriel ROSSET « Ne te dérobe pas à ton semblable »

PM 299 - C1 logo Gabriel ROSSET mena en parallèle vingt-cinq ans durant, avec une indomptable énergie, nourrie par une intense vie de prière, sa carrière d’enseignant et les lourdes tâches qui lui incombaient comme fondateur du Foyer Notre-Dame des Sans-Abri. (Présence Mariste n°299, avril 2019)

M. Michel Catheland a fait partie du comité de rédaction de notre revue Présence Mariste. En 2016, il a donné sa démission afin de consacrer du temps au secrétariat de l’association « Amis de Gabriel ROSSET », une figure éminente de la vie lyonnaise. Il vient de terminer une biographie que PM est heureux de faire connaître. La présentation de Gabriel ROSSET va parfaitement dans la ligne que nous avons donnée au dossier de ce n° 299.
Michel Catheland
Michel Catheland

« Faire entrer quelqu’un dans la maison, donner une bonne soupe chaude à quelqu’un qui a faim, nettoyer un pauvre corps couvert de poux et de bêtes, c’est un geste divin ». Ainsi s’exprimait Gabriel Rosset qui fonda à Lyon le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri à la veille de Noël 1950.

Gabriel Rosset sur un chantier à Vaulx en Velin en 1968
Gabriel Rosset sur un chantier à Vaulx en Velin en 1968

Après de brillantes études à l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, où il se lia d’amitié avec Marcel LEGAULT, Antoine MARTEL, Jean GUITTON, Gabriel ROSSET se convertit au cours d’une retraite en 1926. Il se consacra alors pleinement à sa tâche d’enseignant chrétien. Professeur de Lettres, il se plaisait à répéter après Jules MICHELET : « L’enseignement est une amitié ». Progressivement, à partir du milieu des années 40, soucieux de traduire sa foi en actes, il ressentit un appel de plus en plus fort à venir en aide aux sans-abri, aux travailleurs immigrés, à toutes les personnes en état de précarité pour qui existaient fort peu de centres d’hébergement à Lyon.

Pour qu’ils aient une soupe et un toit…

Il s’impliqua de plus en plus au sein des conférences Saint-Vincent-de Paul dans le quartier de la Croix-Rousse où il demeurait. Puis, avec un groupe d’amis, il fonda le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri qui ouvrit ses portes à Noël 1950. Le premier soir, ils furent 11 à se présenter pour prendre une douche, manger une soupe et dormir à l’abri. Au fil des décennies, des milliers devaient suivre.

Gabriel Rosset livre

À partir de 1954, à la suite d’une visite d’encouragement de l’abbé Pierre au Foyer, il prit conscience de la terrible crise du logement qui laissait pour compte tant de malheureux au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Il fut de plus en plus préoccupé par le sort des familles en situation de grande précarité.

Un infatigable bâtisseur

Alors, il construisit plusieurs cités d’urgence et près de 1 500 logements dans les banlieues de Lyon. Il s’employa encore à ouvrir des ateliers d’insertion pour que ceux qui étaient accueillis puissent retrouver une vie digne par le travail.

Il mena en parallèle vingt-cinq ans durant, avec une indomptable énergie, nourrie par une intense vie de prière, sa carrière d’enseignant et les lourdes tâches qui lui incombaient comme fondateur du Foyer Notre-Dame des Sans-Abri. Peu de temps après sa mort, le cardinal GARONNE, qu’il avait connu lors de ses études à l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, incita les responsables du Foyer à constituer un dossier en vue de sa béatification. Cette procédure, achevée au niveau diocésain depuis 2007, est, depuis, à l’étude au Vatican. C’est cet homme, ce remarquable pédagogue et cet intrépide fondateur que cet ouvrage se propose de mieux faire connaître.

Michel CATHELAND
(Publié dans « Présence Mariste » n°299, avril 2019)

Gabriel Rosset – Ne te dérobe pas à ton semblable
Michel Catheland – Éditions Jésuites - Namur – Paris (2019)
En vente en librairie : 12 €