Que faisons-nous dans nos écoles ?

Nos établissements scolaires ne sont pas en reste ! Voici les expériences de l’école de Marlhes, dans la Loire, en lien avec l’action d’une association locale, et des élèves des Maristes de Bourg de Péage… En encart, un accueil institutionnalisé, dans un établissement cousin du réseau des frères maristes, le Collège Sainte Marie, à Lyon.

Accueil et solidarité de Marlhes

Ayant répondu favorablement à la demande de la Préfecture d’accueillir 2 familles syriennes, Anne Droin, maire de Marlhes, a souhaité s’appuyer sur des bénévoles pour organiser cet accueil. Un collectif s’est alors constitué, ensuite devenu association sous le nom de "Accueil et Solidarité de Marlhes". Il a fallu d’abord équiper les 2 appartements en mobilier, literies et appareils ménagers en partie fournis généreusement par les habitants de Marlhes. Ces 2 familles, suivies et aidées financièrement par l’association "Entraide Pierre Valdo", sont arrivées début février 2017 avec 4 enfants chacune et une petite fille est née fin mars. Maintenant, elles bénéficient des prestations familiales. Les actions du collectif sont diverses : visites, accompagnement pour les courses, les rendez-vous à l’hôpital, apprentissage du français, soutien scolaire pour les plus grands des enfants.

La cuisine est un excellent moyen de créer des liens : chacun est avide de connaître
La cuisine est un excellent moyen de créer des liens : chacun est avide de connaître

Voici un an que les familles sont à Marlhes. Le bilan est très positif. Tous, très motivés ont énormément progressé en français grâce à l’investissement des bénévoles. Certains enfants participent également aux activités organisées sur la commune : foot pour l’un, piscine pour un autre et danse pour l’une des filles.

Les adultes sont capables de se rendre seuls à Saint-Etienne en utilisant les moyens de transport. L’un des messieurs a même jardiné ; en décembre dernier, il a été embauché à la scierie Chorain ; il en est très fier et donne entière satisfaction à son patron.

De nombreux liens d’amitié se sont tissés avec les voisins, les bénévoles et les habitants de la commune.

Collectif Accueil et Solidarité de Marlhes
L'Entraide Pierre Valdo de Saint-Etienne suit et aide financièrement les familles accueillies à Marlhes
L’Entraide Pierre Valdo de Saint-Etienne suit et aide financièrement les familles accueillies à Marlhes

Accueil dans l’école de Marlhes

Lorsque nous avons appris l’arrivée des deux familles sur Marlhes, ceci représentait un vrai chamboulement pour notre petite communauté. En effet, nous sommes dans un environnement rural et très familial où tout le monde se connait.

L'apprentissage du français est incontournable ! Mais l'envie des uns et la compétence des autres font des miracles !…
L’apprentissage du français est incontournable ! Mais l’envie des uns et la compétence des autres font des miracles !…

L’accueil et l’intégration de ces sept enfants sur l’école était pour nous un défi puisque nous ignorions l’histoire de ces enfants, leur langue et la date de leur arrivée était très fluctuante. En amont, nous avons donc réfléchi en conseil d’école à l’élaboration d’une charte du bon accueil de chacun dans notre école. Ceci a permis à l’ensemble de la communauté éducative de penser à la place que nous faisions à l’Autre.

Lorsque les familles sont arrivées, nous avons organisé une visite des locaux puis les enfants ont rapidement trouvé leur place auprès de leurs camarades. Ce fut parfois difficile de communiquer, de se comprendre, notamment pour les règles des jeux en récréation qui furent parfois source de conflits. L’APEL s’est également mobilisé en organisant une soirée jeux de société afin de permettre aux familles de faire connaissance. Nous accompagnons encore quotidiennement les enfants en classe pour les aider dans leurs apprentissages et afin de soutenir les familles, les plus grands font leurs devoirs sur le temps d’étude. Mais globalement, les enfants se sont très vite et bien intégrés. Aujourd’hui nous scolarisons même un huitième enfant en classe passerelle.

 Charlotte VIAL, directrice de l’école Champagnat

Partage et fraternité aux Maristes de Bourg de Péage dans la Drôme

Etablissement Les Maristes-Bourg-de-Péage
Etablissement Les Maristes-Bourg-de-Péage

A l’automne 2017, les élèves de 3° et leurs enseignants se sont mobilisés pour venir en aide aux migrants arrivant à Allex dans la Drôme.
A l’occasion d’un Temps Fort sur le thème de la différence et du handicap, qui se déroulait à Allex, les élèves ont généreusement répondu à l’appel à la générosité et à la solidarité ; ils sont arrivés avec des vêtements dont avaient besoin les réfugiés ; ils ont pu rencontrer une personne de l’association qui est venue le jour même récupérer les nombreux sacs bien remplis : cette généreuse collecte était une belle image de fraternité. Journée forte en émotions, en échange, et en ouverture.

Marie-Laure Rostaing, APS

Accompagnement linguistique Cette boîte à outils est conçue à l’intention des organisations qui proposent un accompagnement linguistique aux réfugiés, et en particulier de leurs volontaires sur le terrain. Elle a été présentée à Marlhes au mois de février 2018, et elle est une excellente ressource pour les bénévoles de l’association.

Un site web dans 7 langues, dont le français : www.coe.int/lang-refugees

Une « UPE2A » à Sainte-Marie Lyon

Une nouvelle classe a fait sa rentrée en septembre dernier à Sainte-Marie Lyon. Constituée de 24 élèves syriens et irakiens, elle répond aux besoins d’enseignement de ces enfants touchés par l’actualité douloureuse du Proche Orient qu’ils ont dû quitter récemment. Logo de Sainte Marie de Lyon Leur accueil a nécessité la création d’une classe spécifique pour l’apprentissage de la langue et l’adaptation au système scolaire français. Dans cette classe UPE2A (1) (Unité Pédagogique des Elèves Arrivants allophones), des cours de français sont dispensés par un nouveau professeur arabophone. Une aide personnalisée s’avère également bénéfique : un étudiant normalien en service civique, assure des cours particuliers selon les besoins de chaque élève. De plus, certains de nos étudiants en classes préparatoires s’associent à cette action par des révisions en littérature et en sciences. Enfin, l’association de parents d’élèves, l’APE-Chrétiens d’Orient, coordonne le soutien de parents bénévoles dans l’accompagnement scolaire de ces jeunes élèves.

Belle mission donc à laquelle beaucoup ont répondu déjà généreusement, faisant écho aux mots du Père Perrot (1) : « Donner dans la joie, émerveillés de l’espérance toujours possible sur nous–mêmes et sur nos frères ».

Lise-Marie Pupat, préfet des 6e à Sainte-Marie Lyon

(1) UPE2A : Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants