Projet « HANDI-I »

PM 296 logo Le projet « Hand-i » est un projet qui vise à fournir aux élèves une connaissance plus expérimentale et à renforcer les compétences sociales en cherchant à travailler un point de vue différent sur le handicap. (Présence Mariste n°296, juillet 2018)

Chaque année, le concours « Montagne » permet de récompenser les initiatives pédagogiques innovantes dans les établissements scolaires de la Province. C’est ainsi que le collège de Saint-Laurent de Lagny s’est vu attribuer le 2e prix avec son projet « Handi-i  ».

Le Prix Montagne Partir d’un besoin concret

L’idée de fabriquer une prothèse de main est venue de l’histoire de Maxence, atteint d’agénésie (absence de formation d’un organe). Il a été le premier français à bénéficier d’une prothèse de main réalisée grâce à une imprimante 3D. Cette main est un don de l’association e-NABLE qui a un prix allant de 50 et 200 €. Il a reçu cette prothèse le 17 août 2015. La mission de e-Nable France est de mettre en relation des personnes ayant besoin d’un appareil avec les personnes susceptibles de les fabriquer.

Un autre regard sur le handicap

Le projet « Hand-i » est un projet qui vise à fournir aux élèves une connaissance plus expérimentale et à renforcer les compétences sociales en cherchant à travailler un point de vue différent sur le handicap. Ce projet développe, à travers la réalisation de prothèses de mains, les valeurs et les attitudes sociales envers les handicapés. Ce travail est réalisé à travers des outils pédagogiques innovants. Tous ces outils sont inclus dans une approche basée sur l’apprentissage scientifique et technologique à travers des applications concrètes pour leur donner un sens.

Lutter contre l'exclusion
Lutter contre l’exclusion

Un travail d’équipe

L’objectif principal de ce travail est d’avoir un regard positif et constructif sur le handicap. La mise en œuvre du projet a compté sur la collaboration de tous les représentants de l’établissement, tous impliqués dans les différentes phases du projet depuis sa mise en œuvre, son développement et jusqu’à son évaluation.
La mise en scène du projet sera articulée à partir de l’animation, lors d’une journée de sensibilisation aux handicaps, par des ateliers dont la préparation et les supports ont été réalisés par les élèves eux-mêmes.

Initiative basée sur des convictions profondes

Pour bien comprendre ce qui s’est joué au moment du contact avec l’association e-NABLE, il nous faut développer les convictions qui sont les pierres angulaires de la concrétisation de ce projet.

  • La technologie permet aux hommes de mieux comprendre le monde qui nous entoure et de faire des progrès dans les domaines de la science et technique ce qui par des applications concrètes donne du sens à son apprentissage.
  • Elle permet aussi d’évoluer en groupe. Ce projet participe à la construction des jeunes dans leur totalité. Il est une graine semée dans le cœur du jeune pour qu’il en prenne conscience et en vive.
  • Cette conviction trouve comme un accomplissement dans le projet de cette association car il propose aux jeunes de modifier leurs regards sur les personnes en situation de handicap et de s’identifier à eux.
Un regard positif sur le handicap
Un regard positif sur le handicap

Ce projet offre ainsi l’opportunité d’aborder en classe les questions de lutte contre l’exclusion. Lutter pour une cause commune est extrêmement motivant et amène les élèves à développer des comportements de plus en plus responsables.

Mme Marie GODARD - Professeur de Technologie
(Publié dans « Présence Mariste » n°296, juillet 2018)