Méditation de pleine conscience, un projet qui engage tout l’établissement

PM 300 logo L’établissement Jean XXIII à Mulhouse a mis en place des ateliers de méditation de pleine conscience. Une expérience d’intériorité fort intéressante ! (Présence Mariste n°301, octobre 2019)

Catherine Garvin
Catherine Garvin

Les vertus du silence ont fait l’objet d’un travail de réflexion depuis plusieurs années. Celui-ci se faisait le miroir des retours de professeurs et du personnel de vie scolaire et laissait entrevoir des pistes pour que notre jeunesse prenne conscience de la nécessité et du besoin pour chacun d’espaces de silence.

Certains fonctionnements en interne ont été revus, avec une autonomie des élèves élargie, mais le même constat demeure : les niveaux sonores restent trop élevés, que ce soit dans les couloirs ou même au restaurant scolaire, dans une prétendue normalité.

Disons-le clairement, notre jeunesse ne sait plus se taire,
même lorsqu’il s’agit d’aborder les cours. Sollicités dès leur plus jeune âge par une société qui éveille et aiguise leur curiosité par tous les moyens possibles, les invitant à passer d’une activité à l’autre, offrant toutes les opportunités de zapping, nos jeunes, branchés sur leurs écouteurs et connectés en quasi continu sur les réseaux sociaux, vivent dans une continuelle ébullition. Le silence serait-il anxiogène ?

Au niveau de l’établissement, les constats sont bien là : la concentration reste de courte durée, réduisant ainsi l’efficacité pendant les cours. Ces constats nous ont alertés et alimentent nos instances de réflexion à l’école comme au collège ; c’est ce qui a généré plusieurs actions mises en place dès la rentrée 2018.

La formation à l’Intériorité a été proposée par notre tutelle
à tout le personnel de l’établissement afin que chacun s’approprie des outils à mettre au service de notre jeunesse.
Au collège, un atelier de méditation a été mis en place dès octobre 2018 et connaît une fréquentation régulière d’élèves assidus qui souhaitent se mettre au calme, et s’approprier des méthodes de concentration.
De toute évidence, ces élèves sont demandeurs. Parallèlement à cela, des ateliers de yoga ont été mis en place et proposés sur la pause méridienne aux élèves de l’école, du collège et également au personnel.

Si les effets de ces ateliers s’avèrent positifs, nous ne pouvons que regretter qu’ils ne touchent qu’une infime partie de nos élèves. Il convient donc de faire de cette action une a ?aire d’établissement.

La Méditation pleine conscience

Convaincus de la nécessité de passer du constat à l’acte, nous engageons le Collège dans la Méditation Pleine Conscience, qui se déploiera en deux étapes.
En premier lieu, une formation pour le Personnel qui pourra s’approprier la Pleine Conscience dans ses divers aspects, et ainsi tester des outils.
Ensuite, lorsque ces techniques seront bien maîtrisées, elles seront mises au service des élèves.

L’origine de la Méditation Pleine Conscience est millénaire et religieuse – Bouddhisme – mais aujourd’hui, avec l’apport des Neurosciences, on peut parler d’un passage à la Science et à la Laïcité.
Cette pratique permet de porter son attention de façon délibérée et d’observer sa posture, sa respiration, ses sensations corporelles, ses pensées. Démarrer un cours par deux minutes où chacun se retrouve en intériorité, ou bien prendre trois minutes pendant un cours lorsque le professeur constate que sa classe n’est plus attentive permettra sans doute de gagner en efficacité et en bien-être.

Nous savons qu’une ambiance scolaire de qualité favorise la réussite scolaire par l’implication et l’engagement des élèves et permet le développement de l’estime de soi.
En mobilisant toutes les forces vives de l’établissement et en engageant tout le collège dans ce projet collectif de « Pleine Conscience » nous proposons ce retour au calme, un travail d’intériorité nécessaire à chacun pour répondre aux questions essentielles :
« Qui suis-je ? » et « Quel sens donner à ma vie ? ».

Catherine GARVIN - Chef d’Établissement
(Publié dans « Présence Mariste » n°300, juillet 2019)