La nature, aux sources de la beauté

PM 303 logo 42x60 La beauté de la nature révèle un monde plus profond et encore plus beau que le nôtre. « Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil, par qui tu nous donnes le jour… ! » (Présence Mariste n°303, avril 2020)

Annie GIRKA

Des quantités de belles phrases ont été écrites sur la beauté de la nature. Où que nous soyons, la nature est belle. Le ciel, les arbres, un bouquet de fleurs sur une table, un oiseau et son chant, les forêts, les arbres et la gamme des verts, du vert tendre au sombre en passant par le vert argenté d’un saule. A tous les niveaux la nature est une merveille. Beaucoup se demandent comment l’évolution de la nature produit tant de beauté.

Message de Saint François d’Assise

Apprendre la beauté de la nature

Avec leurs mots, des élèves d’une école primaire ont rappelé le message de St François d’Assise, à savoir : « la Création de Dieu est tout ce qui vit, la nature, les animaux et les hommes. Comme dans nos familles, chacun est responsable de travailler à l’unité et à la beauté de la Création pour que chacun y trouve sa place et que tous vivent en harmonie. »

Saint François a prêché un sermon célèbre à des oiseaux parce qu’il a voulu souligner le fait que, même si l’on ne s’en rend pas compte, la nature est un paradis. La beauté de la nature révèle un monde plus profond et encore plus beau que le nôtre. Les choses fabriquées par l’homme ne sont pas toujours capables de transmettre le même message ; certains objets peuvent être beaux et agréables quand d’autres sont purement fonctionnels et jetables.

Dans la nature, se sentir à la fois infiniment petit et infiniment grand !

Saint François a peut-être fait don de tous ses biens, mais il n’a jamais abandonné son appréciation de la beauté naturelle. Dans son « Cantique des créatures », il s’enthousiasme : « Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil, par qui tu nous donnes le jour… il est beau, rayonnant d’une grande splendeur ! » Plus on est en mesure de partager cette attitude et de voir la beauté qui nous entoure, que ce soit simplement en observant le lever du soleil, en faisant une promenade dans le parc, ou en jouant à la balle avec notre chien dans le jardin, moins on aura besoin de choses matérielles.

Le « Laudate Si » du Pape François

Ce cantique a inspiré le Pape François pour le Laudate Si. Il nous invite à poser un regard plein d’émerveillement en même temps que de lucidité sur la Création, à contempler le Christ dans sa relation à la nature, et à en tirer profit pour notre propre vie.

Le pape s’est inspiré de Saint François

Il écrit : Le Seigneur pouvait inviter les autres à être attentifs à la beauté qu’il y a dans le monde, parce qu’il était lui-même en contact permanent avec la nature et y prêtait une attention pleine d’affection et de stupéfaction. Quand il parcourait chaque coin de sa terre, il s’arrêtait pour contempler la beauté semée par son Père, et il invitait ses disciples à reconnaître dans les choses un message divin :
« Levez les yeux et regardez les champs, ils sont blancs pour la moisson » (Jn 4, 35) », « Le Royaume des Cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est bien la plus petite de toutes les graines, mais quand il a poussé, c’est la plus grande des plantes potagères, qui devient même un arbre »
(Mt 13, 31-32).

Il affirme aussi que « quand nous admirons une œuvre d’art ou une merveille de la nature, nous découvrons que chaque chose nous parle de Lui et de Son amour ». Encyclique Laudate Si, § 96-98

Annie GIRKA
(Publié dans « Présence Mariste » n°303, avril 2020)