Les saints intéressent-ils toujours les enfants et les jeunes ?

PM 299 - C1 logo Le volume de production et de vente de BD, ou d’albums sur la vie des saints ou de grands personnages est à mettre en rapport avec le pourcentage d’enfants et de jeunes catéchisés. Le transmission de la foi dans les familles est très faible. (Présence Mariste n°299, avril 2019)

F MOREL Michel
F MOREL Michel

Pour me faire une idée un peu précise de la place des « vies de saints » à travers les livres qui sont en vente en librairie (religieuse, du moins), je suis allé me renseigner à la librairie Culture et foi, de Saint-Etienne. En fait, il s’agit plus de BD et d’albums illustrés que de livres proprement dits ; car même dans la collection « Filoteo » des éditions Bayard, on trouve beaucoup d’illustrations de type BD, avec, cependant, un texte plus conséquent.

Pour le directeur de la librairie, ce sont toujours plus ou moins les mêmes grandes figures de chrétiens (canonisés ou non) qui reviennent dans les BD ou les albums, quels que soient les éditeurs ; à savoir, dans le désordre : François d’Assise, Thérèse de Lisieux, M.L. King, Mère Térésa, Don Bosco, J.M. Vianney, Marie (mère de Jésus) ; Martin de Tours… Au total, une bonne trentaine. Parmi les BD les plus récentes ; le pape François, Christian de Chergé et les moines de Tibhirine… Un nouveau volume, chez Bayard, vient de sortir : Les grands artistes chrétiens (Bach, de Vinci, Gaudi…). Sous forme d’album, chez Mame, on trouve deux titres : Les belles histoires des saints de France, qui présente plusieurs saints sur deux pages en vis-à-vis : illustration d’un côté, texte de l’autre ; et Les belles histoires des saints (surtout des personnages bibliques et des figures chrétiennes des premiers siècles de l’Église).

Filoteo témoins 2

On trouve également chez Bayard un album Les grands témoins en BD : tous du 20e siècle, pas seulement chrétiens ; mais des personnes qui ont œuvré dans divers domaines pour le bien de l’humanité. Ce sont des personnages dont les enfants entendent parler autour d’eux. Deux tomes de cette collection sont déjà parus ; un troisième sortira au printemps 2019.

Renouvellement

Il n’y a donc pas beaucoup de renouvellement au niveau des « personnages », si bien que beaucoup de BD en vente sont des rééditons, sorties, il y a 20, 30 ans ou plus ; dans lesquelles le graphisme n’a pas changé ; et pourtant, à ce niveau, on constate une grande évolution. Il faut ajouter que le coût de production d’une BD avec un nouveau personnage est élevé ; et donc le prix de vente également.

Qui achète et quand ?

Tous ces albums et BD, collections et éditeurs confondus, s’adressent surtout aux 8-13 ans. La plupart sont offerts par les familles, les amis, parrains et marraines, à l’occasion de la communion ou du baptême en âge scolaire, en avril, mai ou juin.

Filoteo témoins 1

Cette littérature représente un marché stable d’une certaine importance. À titre d’exemples, les BD sur Martin Luther King et François d’Assise (les plus vendues), c’est une bonne dizaine par an.

Enseignement à tirer ?

Le volume de production et de vente de BD, ou d’albums sur la vie des saints ou de grands personnages est à mettre en rapport avec le pourcentage d’enfants et de jeunes catéchisés et/ou ayant une pratique chrétienne, en France, aujourd’hui ; le niveau de transmission de la foi dans les familles étant très faible. Mais ce n’est pas une raison pour les maisons d’éditions de ce type de BD ou d’album de baisser les bras ! Du moins, espérons-le !

F. Michel MOREL
(Publié dans « Présence Mariste » n°299, avril 2019)