Abattons les murs, construisons des ponts !

Editorial du n° 300 qui veut célébrer la continuité d’une publication qui dure depuis 1952.

F. RONZON Jean
F. RONZON Jean

L’actualité de la vie internationale est marquée par des tendances au repli, sur son pré carré, sur son territoire et la tentation est de vouloir ériger des murs pour se protéger des envahisseurs ! Depuis quelques années, Israël construit un mur pour se protéger des Palestiniens. Et plus récemment, le Président américain veut son mur entre les USA et le Mexique, mais le Congrès refuse de lui accorder le budget nécessaire pour le réaliser !

Plus proche de nous, l’Angleterre s’est aventurée dans un Brexit qui n’en finit pas de se mettre réellement en place car les pros et anti Brexit n’arrivent pas à faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Et alors on reparle d’un « mur » à rétablir entre l’Ulster appartenant au Royaume uni et la République d’Irlande. N’oublions pas que la paix s’était instaurée en 2009 après un conflit qui s’est soldé par plus de 3 700 morts !

Et encore en Ukraine, une frontière se met en place entre l’essentiel du pays et le Donbass sécessionniste !

Et on a oublié qu’il y a 30 ans s’effondrait le Mur de Berlin ! Un certain 9 novembre 1989, c’était le début de cette aventure fantastique de la « chute du mur ». Le « rideau de fer » entre l’est et l’ouest de l’Europe a progressivement disparu ! Et un processus est en marche pour rapprocher la Corée du Sud, de la Corée du Nord !

Chers Lecteurs de Présence Mariste, notre revue prend clairement parti contre ceux qui veulent construire des murs ! Toute la réflexion, les témoignages qui alimentent nos pages, veulent bâtir des ponts comme le symbolise la couverture de ce n° 300. Ce sont les ponts qui permettent de franchir les obstacles. Ponts entre jeunes et vieux ; entre chrétiens, musulmans, bouddhistes, hindouistes… ; entre pays riches et ceux qui le sont moins, ponts entre les uns et les autres…

Privilégier tout ce qui peut relier à tout ce qui peut séparer, isoler, rejeter. Être riches de nos différences. L’étymologie du mot « religieux » vient du mot latin « religare » relier. Ensemble, prenons le parti de ce qui nous relie aux autres plutôt que ce qui nous divise. Ensemble, faisons des ponts et abattons les murs !

F. Jean RONZON, Conseiller Provincial
Logo 2018-2019
Logo 2018-2019